Les activités sur le réseau, les chantiers sur le matériel roulant, la voie, les bâtiments...
Activities of the society: workshops, track, carriages maintenance, buildings...

mercredi 17 juin 2015

Adieu Freddy !

L'Aecfm est en deuil suite à la disparition tragique de Freddy Barbier, membre depuis seulement quelques mois mais parfaitement intégré à la famille du train.

Freddy a été élève de notre Président Jean David au collège de Noyant. Lorsqu'ils se sont retrouvés, Jean l'a tout naturellement invité à venir visiter le site de Rillé. Freddy est venu, il s'y est plu et est resté. Même si son arrivée dans l'association s'est faite hors période d'exploitation, il s'est vite intéressé à tout ce qu'il se passait et s'est impliqué dans divers travaux de réparation et d'amélioration. On lui doit par exemple la modification des tubulures de vapeur alimentant les injecteurs des locos. Cette opération évite désormais de devoir démonter ces tuyauteries tous les hivers et évite leur dégradation, un gain très appréciable.

Parallèlement à son entrée dans notre association, Freddy avait lancé son entreprise de tuyautage industriel. Être à son compte est un engagement contraignant et courageux en ces temps difficiles pour l'économie, il a pourtant plutôt bien réussi son coup et trouvait même encore le temps de venir à Rillé prêter main forte à quelques chantiers.
Son activité prospérait suffisamment pour lui permettre d'acheter tout dernièrement un ancien bâtiment industriel qu'il comptait rénover pour s'y installer, il avait des projets et un avenir prometteur.

Freddy nous avait même accompagné lors d'un chantier voie sur le réseau de Pithiviers, où il a enduré un travail de forçat à trimballer des crics très lourds et du ballast. Mais fidèle à lui-même, il s'est accroché et a tenu bon.

Son intérêt pour la chose ferroviaire s'est concrètement matérialisée lorsqu'il a acheté un locotracteur diesel à restaurer, on aurait tellement aimé le voir parader sur son engin...

La vie de Freddy s'est terminée brutalement par un triste coup du sort, nous laissant choqués de perdre un camarade si sympathique et volontaire. Dans le cadre de notre association, c'est sans hésiter qu'on peut dire avoir perdu un frère, et c'est ainsi que nous partageons la douleur de cette perte avec sa famille.

Connaître Freddy a été un réel plaisir, de ceux qu'on n'oubliera pas.

Freddy Barbier
La seule photo exploitable que nous ayons:
Freddy dans la charpente de la rotonde.
Photo Jules L.
Our only picture: Freddy in the round house roof structure.

The AECFM society  mourns one of its members: Freddy Barbier. He was there for only a few months but was perfectly integrated in the train family.

Freddy was pupil of our President Jean David at the Noyant High school. hey met again one day and Jean simply invited Freddy to come to visit the Rillé railway. He came, felt good and decided to stay. Though his arrival in the society took place after the season, he was interested in all he saw and got involved in several works on progress to repair or improve things. For example, we owe him the improvement of the steam tubing of the loco injectors. Thanks to him we now do not need to disassemble these tubes each winter to get them drained, a very appreciated evolution.

While entering ou society, Freddy went in business as an industrial tubing installator. To become an independant worker is a courageous and monopolizing commitment in these current difficult days of bad economy, but he still found time to come to Rillé to help. His activity earned him enough to allow him to buy an old industrial building to  repair and install, he had a promising future.

Freddy even accompanied us to Pithiviers on a track work session where he endured the task of carrying heavy jacks and ballast, but loyal to himself he held on.

His interest for the railway thing became actual when he bought a diesel engine he planed to restore. We would have loved so much to see him parade on his running engine !

Freddy's life ended abruptly by a twist of fate, letting us deeply shocked to lose a comrade so sympathetic and volunteer. In our society, we can say without hesitation that we lost a brother and so we share the pain of this loss with his family.

To meet Freddy has been a real pleasure, one of those we won't forget.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération préalable à leur parution.
Comments are subject to moderation prior to their publication.